menu
DEBUG
L'école > Actualités > 4L Trophy : Alexia et Coralie en route pour le désert !
4L Trophy : Alexia et Coralie en route pour le désert !
<
Toutes les deux en 4ème année à l'Ecole d'Ingénieurs des Sciences Aérospatiales, Alexia et Coralie ont décidé de parcourir le désert avec un seul objectif : l'aventure sportive et humanitaire le 4L Trophy !

Alexia Eutrope et Coralie Grare, ont confié leur voiture au lycée Condorcet. Les élèves en section automobile et des stagiaires de la formation en continue du GRETA l’ont bichonnée pendant plusieurs mois. Le 17 février, elles partent pour le long périple du 4L Trophy. « Cela fait deux ans qu’on travaille sur ce projet. On a été séduites pour plein de raisons. Le côté mécanique, l’aventure et l’humanisme du rallye », confient les deux comparses.

Mécanique et orientation

Les jeunes femmes, âgées de 21 ans, se sont rencontrées à l’École d’ingénieurs des sciences aérospatiales, Elisa. C’est d’ailleurs au nom de l’association étudiante (Elisa sports méca) que les deux Parisiennes prennent le volant pour 6 000 km de course parmi 1 100 équipages. En février, Alexia Eutrope pilotera la Renault avec Coralie Grare en guise de copilote.

« On a évidemment un peu d’appréhension sur les problèmes mécaniques. Mais surtout sur l’orientation. On est muni d’une simple boussole et d’un roadbook », explique la copilote. Au départ de Biarritz, l’équipage prendra la direction du Maroc où plusieurs étapes leur permettront de déposer leurs dons : des fournitures scolaires et médicales essentiellement.
 

Derniers préparatifs

Tout au long du parcours, les jeunes parisiennes donneront des nouvelles aux lycéens qui ont préparé la voiture. « On a déjà participé de cette manière au 4L Trophy, il y a deux ans, explique Giovanni Sorano, proviseur du lycée Condorcet. C’est un moyen de mettre en pratique les connaissances des élèves et surtout c’est quelque chose de concret puisqu’on va suivre la course, et il y aura notre logo sur la voiture. »

Avant de revenir avec « des souvenirs plein la tête » le 28 février en Espagne, les filles doivent d’abord trouver des sponsors, et ce n’est pas évident. Puis, il faut trouver un moyen de récolter des dons. Pour cela, les deux étudiantes se sont rendues sur le marché de Saint-Quentin, les samedis 23 et 30 janvier, pour vendre des stickers en forme d’avions et de fusées.

Les étiquettes comporteront les noms des donateurs qui seront collés sur la voiture. « On a voulu rappeler le thème de l’association d’Elisa, la couleur de la voiture illustre donc le ciel et l’astronomie », explique Alexia Eutrope. Déjà toutes excitées de participer à ce circuit en plein désert, les deux aventurières peaufinent les derniers détails.

Une compétition sous forme d’entraide

« Il faut déjà que je m’habitue à la conduite, ce n’est pas du tout la même chose que ma voiture moderne. Ensuite, il faut prévoir les outils nécessaires en cas de panne. Mais c’est une compétition sous forme d’entraide, alors on espère que si on a des problèmes, un autre équipage viendra nous aider. »

Source : l'Aisne Nouvelle