L’activité des enseignants-chercheurs et doctorants d’ELISA Aerospace est encadrée par un certain nombre de conventions entre l’école et des instituts de recherche, ou bien des conventions nominatives de chercheur associé.

Les conventions permettent aux enseignants-chercheurs de l’école de prendre part aux activités de recherche de leurs laboratoires d’accueil et de publier leurs articles sous la double affiliation incluant ELISA Aerospace et le laboratoire d’accueil.

Convention ELISA – ESTIA

Dans le cadre du développement de l’Alliance ISAE-Nouvelle aquitaine, un partenariat recherche entre ELISA Aerospace et ESTIA a été signé le 9 octobre 2020. Cette signature fait suite aux discussions autour du sujet de thèse en facteur humain et l’accueil d’un diplômé d’ELISA Aeropace au sein d’ESTIA-Recherche.

Dans le cadre de ce partenariat :

Un premier séminaire recherche conjoint entre les deux écoles a eu lieu les 8 et 9 octobre avec des présentations techniques des deux équipes

Le directeur de la recherche d’ELISA Aerospace a été intégré comme chercheur associé à ESTIA-Recherche (UPR : Unité Propre de Recherche)

La directrice d’ESTIA-Recherche a été invitée à faire partie du Conseil Scientifique d’ELISA Aerospace

Convention d’accueil à Mines Paris Tech
photo_paris_inverse_valide.jpg

Une première convention d’accueil a été signée en 2016 afin d’accueillir ELISA Aerospace au CEMEF de Sofia Antipolis (Center for Materials Forming (CEMEF), UMR 7635). Cette convention d’accueil a été renouvelée en février 2020 par le conseil scientifique de l’école jusqu’au 31 décembre 2023.

Intégration au réseau PEGASUS
pegasus_valide_900.png

ELISA Aerospace est devenue membre du réseau PEGASUS. Fondé en 1998, le réseau PEGASUS (Partnership of a European Group of Aeronautics and Space UniversitieS) regroupe les meilleurs établissements d’enseignement supérieur européens spécialisés dans l’aérospatial.

Près de 28 universités, situées dans 11 pays différents (Italie, France, Portugal, Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Pologne, Slovaquie, Suède et République Tchèque), composent cette fondation parmi lesquelles Politecnico di Milano, KTH Stockholm, RWTH Aachen ou encore TU Delft.